Europa

Europa-la-derniere-chance-de-l-europeJe ne me suis jamais caché de mon admiration pour Valéry Giscard d’Estaing. En dépit de son image, j’ai paradoxalement toujours été impressionné par la modernité de sa politique et de sa capacité de vision à long terme. Mes enfants le savent, Arthur m’offre « Europa la dernière chance de l’Europe ». Je le lis rapidement. J’y retrouve le plaisir d’un style connu, simple, direct et précis. En dépassant un a priori de narcissisme qui s’y invite parfois, je traverse avec intérêt les premiers chapitres de remise en perspective de la création de l’Europe. La puissance intellectuelle et la volonté politique des Hommes et des équipes impliqués dans cette construction parfois complexe, ne peut échapper au lecteur. Néanmoins et sans pudeur, les limites des institutions pensées et mises en place à l’époque sont largement soulignées, en particulier du fait de la dérégulation du système bancaire voulu par Clinton. Dans l’expression simple de sa vision, Giscard veut redonner un poids économique majeur à l’Europe entre les Etats Unis d’Amérique et la Chine de demain. Il ébauche en particulier un plan de reconsolidation d’une Europe des huit pour entrainer à terme celle des vingt-sept, aujourd’hui en panne de succès et surtout de projet.
Je ferme le livre. Je suis en colère. La colère de l’absence de vrais débats politiques sur des sujets si importants pour l’avenir de nos enfants. Celle de l’absence d’une vision politique de la France dans ce débat, quand plus de vingt listes s’étalent à l’entrée des écoles aux dernières élections. La colère de voir l’opinion publique méprisée par des élus sans talents et sans morale, maquillés par des communicants et portés par des attachés parlementaires. Enfin, celle d’un électeur désabusé et que les stupides regrets de Ruquier ne font pas plus rêver que la vision économique du programme du front national.
Peut-être faudra-t-il qu’Helmut Schmidt et Giscard d’Estaing meurent pour que l’on en reparle?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.