L’infiniment beau

Pour les urbains que nous sommes, l’accès à l’inifi visuel est un luxe rare. J’avoue que je ne me lasse pas de celui de l’horizon au bout de la mer. C’est une vision qui nous renvoie à un ambigüe mélange d’essentiel et de dérisoire. C’est juste beau. C’était samedi, au sud de la Bretagne, là où le paysage fige le temps, et qu’il est tel qu’il semble avoir toujours été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.