La Femme au miroir

La-femme-au-miroir

Dès la fin du troisième chapitre, je savais qu’il me faudrait quatre cents pages supplémentaires pour apaiser ma curiosité. Je lis « La femme au miroir« . C’est aussi un cadeau d’une amie. Je le termine sur une plage de la méditerranée encore humide du déluge orageux du matin. A chaque page, mon impatience me pousse à savoir ce qui lie les histoires de ces trois femmes, pourtant décrites en parallèle. Je suis finalement contraint par la densité de l’écriture. Je me laisse porter. La patience me gagne en même temps que le soleil revenu sèche la plage. Trois femmes, chacune dans leur époque, vont aller au bout d’un destin qui s’impose immuablement à elles. Par des cheminements différents ou cohabitent psychotropes, psychanalyse et lumières de la gnose, elles se retrouvent dans une continuité qui dit le sens essentiel d’un destin divin. Sommes-nous habités par ce type de destin? En avons-nous hérité d’une lignée ancestrale cachée dans nos vies ordinaires? Ce sont assurément les questions que je me posais en refermant ce livre. Le livre du philosophe Eric Emmanuel Schmitt.

1 réflexion sur « La Femme au miroir »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.