Les demi-frères, duo sur Nougaro

Les demi frèresEnfin quelques rayons de soleil réchauffent une soirée Parisienne. Comme l’on sort d’une forme d’hibernation, l’envie de sortir est instinctive. Ce sera au théâtre, au Lucernaire. Souvenir de mon ancien quartier de bureau et de quelques soirées improvisées entre le quinzième, septième et sixième arrondissement. « Les demi-frères, duo sur Nougaro », c’est le spectacle choisi pour ce cocktail artistique dont la mise en scène mélange musique, cabaret et théâtre dans un genre original et de qualité. Une lumière chaude (dans tous les sens du terme), enveloppe les différents tableaux que les « noirs » successifs viennent rythmer comme un diaporama. Nougaro c’est l’un des artistes que j’entendais dans ma maison d’enfance et dont les disques tournaient sur l’une de ces machines que l’on trouve encore dans quelques brocantes de province. Je m’aperçois que je connais la plupart des chassons. Les paroles me reviennent comme d’une mémoire enfouie, mais dans ce décor pourtant minimaliste, elles révèlent un sens nouveau. J’écoute, je ressens, cette résonnance me troublent. Le swing, le choix des harmonies, la qualité du texte, forment une émouvante ode à l’amour, celui qu’un homme peut parfois ressentir pour une femme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.